Pots en terre cuite : comment en prendre soin et éviter les fissures ?

[ads5]

Le changement parfois brutal de températures entre les saisons, où tout simplement entre le matin et l’après-midi, peut abîmer les pots de fleurs en terre cuite. Sans compter l’humidité et l’usure quotidienne… Autant de facteurs qui expliquent pourquoi ces pots déclarent parfois forfait en se fissurant. Mais avant d’en arriver là, il existe quelques gestes simples pour éviter de les remiser au placard ou à la poubelle.

Prendre soin d’un pot en terre cuite

Très sensible à l’humidité, les pots de ce type méritent en effet quelques attentions particulières, d’autant plus si vous souhaitez les garder le plus longtemps possible. Il est donc conseillé de les nettoyer de temps en temps, à la belle saison. Pour ce faire, utilisez une brosse ou un chiffon humidifié avec un peu d’eau et de vinaigre blanc.

Cette opération permettra d’enlever les éventuelles traces blanches et taches. Lorsque les pots sont vides, vous pouvez les laisser tremper toute une nuit dans de l’eau pour avoir plus de chances de faire partir les résidus accrochés. Humidifier le pot va éviter à la terre cuite de sécher et de se fissurer. Elle résistera mieux aux gelées hivernales si vous avez l’habitude de laisser vos plantes à l’extérieur.

Prévenir les craquèlements

pot fleur succulentes terre cuite
Crédits : Pickpik

Rentrer les pots à l’abri

Les périodes durant lesquelles il gèle à pierre fendre affectent les pots en terre cuite. En effet, l’eau gelée abîme le pot en hiver en fondant, et les fissures se montrent au grand jour au printemps lorsque nous souhaitons déplacer la plante. Dans un premier temps, pour éviter ce type d’accident, il est préférable de rentrer les pots en terre cuite qui abritent des plantes qui ne supporteront pas le froid (dans un garage par exemple).

Surélever les plantes

Ensuite, si vous ne souhaitez – ou ne pouvez – pas rentrer vos pots en terre cuite à l’intérieur, le mieux est d’éviter qu’ils ne touchent le sol. Le gel risquerait en effet de coller le pot au sol et d’augmenter les risques de fissures et de craquelures au printemps ou lors d’un déplacement. Utilisez des briques ou des objets qui n’obstrueront pas le trou de drainage pour le faire.

Bien drainer la terre 

Ne pas bloquer ces trous de drainage passe aussi par le fait d’éviter d’avoir une terre trop tassée à l’intérieur du pot. Car faciliter le stockage d’eau et d’humidité ne fait qu’augmenter les risques de fissures. En amont, drainez donc bien les plantes installées dans un pot en terre cuite !

Articles liés :

10 astuces pour réaliser de magnifiques jardinières

Les meilleures plantes à associer avec des géraniums

Tuto : cultiver des fraises dans un panier à linge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *